La recherche

Une recherche essentiellement privée

Selon une enquête menée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en 2008,  on dénombrait 3 689 chercheurs en Franche-Comté ; 2 858 au sein des entreprises (77.5%) et 832 dans la sphère publique (22.5%).

Les 2/3 des chercheurs de Franche-Comté sont localisés dans l’Aire Urbaine Belfort-Montbéliard. La recherche y est principalement le fait du secteur privé avec plus de 80% des effectifs (un peu moins de 2 000) et environ 400 dans le secteur public (dont 200 enseignants chercheurs à l’UTBM).

Les laboratoires de recherche

A l’UTBM :

  • 4 laboratoires sont rattachés à l’IRTES  (Equipe d’Accueil n° 7274 - Institut de Recherche sur les Transports, l’Energie et la Société) :
    • SeT - Laboratoire Systèmes et Transports.
    • LERMPS - Laboratoire d’Etudes et de Recherches sur les Matériaux, les Procédés et les Surfaces.
    • M3M - Laboratoire Mécatronique – Méthodes, Modèles et Métiers.
    • RECITS - Laboratoire de Recherche et Etudes sur le Changement Industriel, Technologique et Sociétal.
  • Le laboratoire LMC (Métallurgie et Culture) (Unité Mixte de Recherche n°5060 rattachée au CNRS et à 3 Universités (UTBM- Bordeaux- Orléans))

L’Institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies), Unité Mixte de Recherche rattachée au CNRS et aux trois établissements d’enseignement supérieur franc-comtois (UTBM-UFC-ENSMM), il est classé au rang A+ des meilleures unités de recherche françaises et est l’un des plus gros institut de recherche dans les sciences de l’ingénieur en France,

Le laboratoire FCLab, Fédération de Recherche CNRS n°3539, regroupant les compétences et les moyens sur les systèmes pile à combustible. Formé d’équipes de recherche issues de 4 laboratoires (FEMTO-ST, IRTES, LTE (Transport et environnement de Bron (69)) et LTN (Technologies Nouvelles de Satory (78)) de l’IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux). La fédération de recherche FCLab à Belfort regroupe 80 chercheurs, ce qui la rend incontournable dans le paysage scientifique international. En outre, 50 % des projets financés par l’Agence nationale de la recherche sur les systèmes pile à combustible impliquent Belfort.

')